Un raccourcis pour vous raccourcir la vie

  • Salut à tous ! J'ai eu une idée d'un ajout simple dans le jeu.


    Lorsque nous cliquons sur un objet nous avons le choix :

    1. Équiper sur
    2. Jeter
    3. Verrouiller
    4. voir

    Et bien tout simplement ce serai de rajouter

    Rouuuuuulement de tambour


    Vendre

    Un raccourcis menant directement au marché noir.


    Qu'en pensez vous?

    Dans la vie, les choses ne se passent pas toujours comme on aimerait qu'elles se passent.

    Mais quand on pense qu'elles ne se passeront pas comme on le voudrait et qu'en fin de compte, elles ne se passent pas comme on aurait voulu qu'elles se passent, eh ben on avait raison.

  • Pour l'instant pour vendre un objet il faut ouvrir le marché noir, aller dans l'onglet "vente" et sélectionner ce que l'on veut vendre.

    Avec ce raccourcis que je propose, lorsque nous cliquons sur un objet l'option "vendre" apparaît avec les autres propositions. Après, deux solutions selon si c'est complexe à mettre en place ou pas pour Tacos :

    1. Quand on clic sur "vendre" la page du marché noir dédié aux ventes s'ouvre.
    2. Quand on clic sur "vendre" une petite fenêtre s'ouvre juste à coté de l'objet, on rentre le prix de l'objet, et il se met automatiquement en vente au marché noir.

    Alors effectivement "mettre en vente" apparaît lorsque l'on clic sur l'objet dans notre inventaire mais seulement si le marché noir est déjà ouvert dans l'onglet "vente" (testé sur PC, sur téléphone je ne sais pas). Ce raccourcis permettrai de mettre en vente ses objets sans quitter la page sur laquelle nous sommes déjà (personnalisation du gang, raid...). Ou du moins, d’accéder au marché noir sans revenir par la page principal, puis ouvrir le marché noir, puis ouvrir l'onglet vente.

    Dans la vie, les choses ne se passent pas toujours comme on aimerait qu'elles se passent.

    Mais quand on pense qu'elles ne se passeront pas comme on le voudrait et qu'en fin de compte, elles ne se passent pas comme on aurait voulu qu'elles se passent, eh ben on avait raison.